17 févr. 2014

Le choeur des femmes, de Martin Winckler


Jean Atwood est interne en chirurgie gynécologie, et souhaite se consacrer à la réparation des corps féminins par la suite. L'interne doit achever sa formation par un stage dans un service de "médecine de la femme", avec le praticien Franz Karma. 

Karma est le médecin qui laisse parler les patientes, les écoute énormément. Il s'occupe de ses patientes dont personne ne veut, de celles qui veulent une ivg, la stérilisation, un moyen de contraception efficace, dans une période où tous ces droits sont encore précoces. A l'opposé, Atwood ne rêve que de chirurgie, persuadé que les patientes ne font que se répéter, ne savent pas ce qui est bon pour elles, etc.

Vous l'aurez deviné, Atwood se révèle un personnage qu'il est difficile d'aimer au départ, malgré une narration à la première personne. Imbuvable, orgueilleux, pas franchement le gynécologue rêvé ! Mais en réalité, la narration de ce roman est difficile à définir, puisque ce sont plus les patientes qui parlent. Elles nous racontent leurs histoires souvent complexes et douloureuses, et leur rapport face au médecin tout-puissant.

Le choeur des femmes est un roman magnifique, un roman qui rappelle à tous que quelque soit notre profession et son prestige dans la société, nous sommes tous humains avant tout. Qu'un patient n'est pas simplement un numéro à faire passer le plus vite possible, qu'il n'est pas juste "le cancéreux en phase terminale", "l'adolescente qui s'est retrouvée enceinte", etc.

Ici, le roman n'est pourtant pas que médical. Toute une autre partie passionnante est centrée sur Jean Atwood, mais comme il me paraît difficile d'en parler sans spoiler, je m'en contenterai de vous dire que c'est un texte formidable.

Le choeur des femmes, Martin Winckler, P.O.L.

A propos de l'auteur

Marc Zaffran, né le 22 février 1955 à Alger, est un médecin français, connu sous l'unique pseudonyme de Martin Winckler, comme romancier et essayiste, évoquant souvent la situation du système médical français. Il est également critique de séries télévisées et traducteur. Son site : martinwinckler.com

2 commentaires :

  1. Ce gars est légèrement déstabilisant, moi je le connais pour son essai sur les séries télé (rien à voir comme sujet quoi xD)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui mais c'est aussi super intéressant !

      Supprimer

Quelques gouttes d'encre à déposer ?