25 nov. 2013

Silo, de Hugh Howey

Auteur : Hugh Howey - Traducteur : Yoann Gentric et Laurence Manceau
Editeur : Actes Sud - Parution : Octobre 2013
ISBN : 978-2330024307 - Prix : 23 €


Ressenti

Lorsqu'Actes Sud m'a proposé de découvrir ce roman, et par lui leur nouvelle collection, Exofictions, c'est avec joie que j'ai accepté. En effet, cette maison d'éditions fait partie de celles qui me correspond le mieux, et j'y trouve souvent mon bonheur même si la SF et l'imaginaire n'était pas vraiment à l'honneur jusque là.

Roman post-apo par excellence, dans un futur indéterminé, nous ne saurons pas pourquoi la population survivante s'est réfugiée dans un silo. Silo de 144 étages, qui fonctionne en autarcie totale, et en véritable société, avec son shérif Holston, ses règles strictes, l'interdiction totale de parler de l'extérieur, sous peine d'en mourir.

Une des choses qui m'a posé problème dans cet ouvrage fut le changement de personnage principal. Il survient assez brutalement et perturbe même si on le comprend facilement. Ce roman est aussi découpé en plusieurs parties (il a été diffusé à l'origine sur le net sous forme d'épisodes), parties qui plairont plus ou moins.

On est dans un texte sombre, où l'humanité n'a plus d'espoir, ne fait que survivre, et où l'on constate que partout où on va, les mêmes thématiques se reproduisent. La corruption, la pauvreté, l'exclusion. Et c'est ainsi que ce roman se transforme peu à peu en une sorte de thriller, avec suspens et action au rendez-vous.

C'est bien écrit, on est happé dans le récit, un style d'écriture agréable, que de demander de plus ?



A propos de l'auteur

Hugh Howey, né le 23 juin 1975 (38 ans) à Monroe, en Caroline du Nord, est un écrivain américain. Connu grâce à son roman Silo, un phénomène d'autopublication sur Internet vendu via Amazon à plus de 500 000 exemplaires1, il a travaillé en tant que capitaine de yatch avant d'entamer sa carrière d'écrivain.

2 commentaires :

  1. En fait je crois que si je le lis un jour, ce sera plus tard parce qu'on en parle tellement de partout que je suis sûre d'être déçue à la lecture xD

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme je comprends :p C'est le souci avec les bouquins très médiatisés !

      Supprimer

Quelques gouttes d'encre à déposer ?