21 sept. 2012

Feuilles de Juin/Juillet



Books


  • Les enfants de poussière, de Craig Johnson : Vous serez certainement d'accord avec moi, en général, quand on cause polar, on attend suspens et rythme effroyable. Et bien, vous ne trouverez pas ça ici, bien qu'étant d'un roman policier de qualité. Nous sommes dans le Wyoming, où l'enquête démarre par la découverte d'un cadavre, et d'un indien blessé. C'est un roman d'un calme dangereux, au rythme de son pays, et très riche. Polar à découvrir pour ceux et celles qui veulent sortir des chemins battus du genre !
  • Alex, de Pierre Lemaître : Une copine (que vous pouvez aller visiter ici) me jurait que cet auteur était fabuleux. Et puisque son dernier-né venait de sortir en poche, l'occasion était idéale pour tenter ma chance. L'originalité de livre-ci, c'est que l'on suit une femme, dont on ne sait pas trop qui est elle, dans son délire. Elle est blessée, kidnappée, et paraît tout simplement insaisissable. L'enquête de police ? Nous la suivrons également de loin, par le biais du commissaire Verhoeven, lancé à sa poursuite. Difficile d'en dire plus sur ce polar sans spoilers, mais une chose est sûre, vous ne sortirez pas de cette lecture indemne !
  • Robe de mariée, de Pierre Lemaître : Le premier essai était concluant, autant en profiter pour découvrir un autre de ses romans. Cette fois-ci, on part dans l'antre de la folie, en suivant Sophie, qui sombre lentement mais sûrement dans la démence. On suit son parcours, essayant de comprendre le pourquoi des choses, et il faut le dire, voir ça est du genre à vous donner des frissons. Le seul bémol, c'est que j'ai malencontreusement trouvé la solution bien trop vite. Intrigue pas assez complexe ? Elle le paraît pourtant. Rencontre moins concluante donc, mais l'auteur reste à surveiller avec des polars aussi effrayants !
  • Maus, de Spiegelman : Cette BD est considérée comme excellente, il m'a paru essentiel d'aller y jeter un coup d'oeil. On y parle seconde guerre mondiale, déportation, juifs, et histoire personnelle. L'une des choses très appréciables à mon goût, ce sont ces sortes de petits intermèdes qui nous ramènent au présent, importants à mes yeux pour que ce ne soit pas trop lourd. L'histoire en elle-même n'est pas réellement originale étant donné son thème principal, mais est marquante tout de même, puisque ici, c'est aussi l'histoire d'une famille qui tente de survivre comme elle peut. Magnifique bande dessinée.
  • Volte-face, de Michael Connelly : Encore un polar, et oui. Mais ce coup-ci, nous sommes déjà au procès, et ce n'est pas vraiment une enquête qu'on trouvera ici, mais plutôt l'histoire du procès, presque un mode d'emploi pour le gagner. Intéressant donc, mais à réserver à ceux que le droit américain attire !
  • Les faucheurs sont des anges, d'Alden Bell : Chronique là.
  • Les vaches de Staline, de Sofi Oksanen : C'est ici le premier roman de l'auteur, qui nous parle d'Anna, anorexique des années 70, et de sa mère. Toutes deux ont quitté leur pays, l'Estonie, pour vivre en Finlande, en reniant leurs origines. On retrace ici leur passé, leur vie loin d'être évidente, pour s'adapter à un nouveau pays où surtout, elles ne doivent pas être estoniennes. A travers Anna, on aborde aussi le sujet peu évident des troubles alimentaires, et de ce qui peut les causer. Magnifique.
  • Fuck America, d'Edgar Hilsenrath : Nous sommes dans les années 50, et nous suivons Jacok Bronsky, un juif qui a émigré aux Etats-Unis, mais après la guerre. Seulement voilà, notre ami est amer, ne pense qu'à écrire un best-seller et au sexe, et le rêve américain, il est bien loin de le comprendre. Il nous trace un portrait peu commun des Etat-Unis, et peu reluisant il faut bien l'avouer. Mais au moins, on est bien loin de l'Amérique bien pensante, et on peut la voir à travers le regard d'un homme qui a espéré, qui a cru que les USA les sauveraient, et qui découvre tout autre chose à l'arrivée.

4 commentaires :

  1. Roh ! Je ne connais aucun des titres que tu sites, si ce n'est Maus (et encore, je le connais juste de nom + feuilletage en librairie ^^).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. :) Il faut dire que pour une partie ce sont des nouveautés polars, lues pour le rayon, et le reste c'est mon nouveau dada, la littérature d'Europe de l'Est !

      Supprimer
  2. J'ai lu Robe de Mariée, j'avais bien aimé mais sans pour autant en être bouleversée, un dénouement trop facile.
    Par contre je n'ai rien lu de plus de lui.
    Je ne connais pas les autres livres.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bon c'était pas qu'une impression alors peut-être pour Robe de mariée ! En tout cas, Alex est meilleur à mon avis.

      Supprimer

Quelques gouttes d'encre à déposer ?