30 oct. 2011

La horde du Contrevent, d'Alain Damasio


Auteur : Alain Damasio - Illustrateur : Boris Joly-Erard
Editeur : Gallimard (La Volte 1ère ed) - Parution : 2007
ISBN : 9782070342266 - Prix : 9 €


A propos de l'auteur

Alain Damasio a écrit de nombreuses nouvelles. Son premier texte long est La Zone du dehors, roman d’anticipation qui s’intéresse aux sociétés de contrôle sous le modèle démocratique (inspiré des travaux de Michel Foucault et Gilles Deleuze).
Son second livre est récompensé par le Grand Prix de l'Imaginaire 2006 dans la catégorie Roman. Il s'agit de La Horde du Contrevent (roman accompagné d'une bande-son composée par Arno Alyvan), véritable succès public qui s'est vendu à plus de 50 000 exemplaires.
En 2008, il pose sa voix sur Bora2, un morceau de musique de Rone. En 2009, il écrit La Rage du sage (essai politique et poétique sur notre époque) pour le single gratuit Memento mori du groupe SLIVER.


Résumé

Dans un monde futuriste, nous suivons un groupe d'aventuriers qui tente d'avancer, malgré les obstacles qui se présentent sur leur route, et malgré le vent.


Ressenti

Pour commencer, ne faites pas comme moi, et ne pensez pas que le précieux marque-page fourni avec le livre ne sert qu'à marquer la page. Vous verrez, c'est super utile pour la suite.

On démarre directement ce roman, on entre dans une scène où notre petite troupe dont on ne sait rien s'apprête à lutter contre une forme terrifiante du vent, le furvent. Pas le temps de tenter de comprendre dans quel monde l'auteur nous a plongé, de comprendre qui est qui parmi les personnages. Cette façon est à la fois perturbante, puisqu'elle oblige le lecteur à partir directement en terres inconnues, mais elle nous happe également, nous oblige à suivre l'histoire pour savoir qu'est ce qui se passe, connaitre un peu la situation.

Tout le roman sera ainsi, parcouru d'ellipses temporelles, chaque personnage écrit sans qu'il y a ait d'ordre précis, et même si cela peut être difficile à suivre, ça n'en rend pas moins le roman plus vivant à mes yeux.

On est touchés par ces personnages, tous différents, tentant tous de survivre comme ils le peuvent, dans cette petite équipe partie pour un voyage sans retour. Un très beau roman de science-fiction.


7 commentaires :

  1. Yes, encore quelqu'un qui a aimé ! ;)
    J'ai adoré moi aussi !

    RépondreSupprimer
  2. Ah làlà un grand grand coup de coeur ce livre là, je ne m'en suis toujours pas remise, xD
    Un très beau roman de science fiction comme tu le dis ^^

    RépondreSupprimer
  3. C'est bon, on m'avait bien coatché en me disant que le marque-page était indispensable ^^ Ma plus grande difficulté dans les premières pages a été de lâcher le récit. De ne pas vouloir tout comprendre, tout transposer, tout traduire. Il suffit de se laisser porter par le vent pour apprécier sa lecture ;)

    RépondreSupprimer
  4. C'est p'têt un beau roman, mais c'est dingue comme il me fait peur ... du coup, je l'ai toujours pas commencé, et je sais pas trop quand est ce que je le ferai.

    RépondreSupprimer
  5. Faut le lire un jour de tempête, c'est le mieux pour l'immersion (^^), mais faut pas en avoir peur. J'en garde un très bon souvenir de mes deux lectures, et je le relirais sans doute une 3e fois à l'occas.

    Le grand format intégrait un CD de musiques et extraits lus à voix haute fort chouette et idéal pour se mettre dans l'ambiance, même s'il spoile un peu la fin si on l'écoute en lisant. Je rêve d'une version audio complète depuis !

    RépondreSupprimer
  6. Oh la la, tu me donne envie ! Et tu m'interroges avec cette histoire de marque page ...

    RépondreSupprimer
  7. Peur de ce livre ? C'est bien dommage, il est excellent ! Je me souviens de la version avec CD Vert, j'avais hésité à la prendre à l'époque, mais là vu qu'on m'a offert la version poche ^^

    Céline, en fait le marque est très utile pour savoir qui parle !

    RépondreSupprimer

Quelques gouttes d'encre à déposer ?