16 août 2011

L'enchanteur, de René Barjavel



Auteur : René Barjavel
Editeur : Gallimard - Parution : 2006
ISBN : 9782070378418 - Prix : 7.80 €


A propos de l'auteur

René Barjavel, né le 24 janvier 1911 à Nyons (Drôme) et mort le 24 novembre 1985 à Paris, est un écrivain et journaliste français principalement connu pour ses romans d'anticipation. Certains thèmes y reviennent fréquemment : chute de la civilisation causée par les excès de la science et la folie de la guerre, caractère éternel et indestructible de l'amour (Ravage, Le Grand Secret, La Nuit des temps, Une rose au paradis). Son écriture se veut poétique, onirique et, parfois, philosophique. Il a aussi abordé dans de remarquables essais l'interrogation empirique et poétique sur l'existence de Dieu (notamment, La Faim du tigre), et le sens de l'action de l'homme sur la Nature. Il fut aussi scénariste/dialoguiste de films. On lui doit en particulier le scénario du Petit Monde de Don Camillo.


Quatrième de couverture

Qui ne connaît pas Merlin ? Il se joue du temps qui passe, reste jeune et beau, vif et moqueur, tendre, pour tout dire Enchanteur.
Et Viviane, la seule femme qui ne l'ait pas jugé inaccessible, et l'aime ? Galaad, dit Lancelot du Lac ? Guenièvre, son amour mais sa reine, la femme du roi Arthur ? Elween, sa mère, qui le conduit au Graal voilé ? Perceval et Bénie ? Les chevaliers de la Table Ronde ? Personne comme Barjavel, qui fait le récit de leurs amours, des exploits chevaleresques et des quêtes impossibles, à la frontière du rêve, de la légende et de l'Histoire. Dans une Bretagne mythique, il y a plus de mille ans, vivait un Enchanteur.
Quand il quitta le royaume des hommes, il laissa un regret qui n'a jamais guéri. Le voici revenu.


Ressenti

Autant vous le dire tout de suite, après avoir découvert un livre de Barjavel sur la légende arthurienne, j'ai un poil sauté de joie, étant donné que je trouve cette légende passionnante. Autant dire aussi que du coup, mon seuil d'exigence était un peu plus élevé qu'en temps ordinaire.

Alors voilà, oui, on passe un bon moment avec notre enchanteur habituel, Arthur, et la table ronde. Merlin est ici vu comme aussi bien jeune que vieux, et comme harcelé par Satan. Contrairement à bien d'autres récits sur cette légende, ici, c'est aussi l'amour entre Viviane et Merlin qui est mis en avant, puisque oui, vous l'aurez compris, on traite plus ici de Merlin.

Il est très agréable de découvrir l'enchanteur sous un jour différent du vieillard sage et conseiller d'Arthur, et cette lecture s'est avérée être franchement drôle. La petite déception, c'est que certainement la faute à la période où ça se passe et au contexte, il n'y a pas vraiment une quelconque critique de la société, chose que j'avais beaucoup apprécié auparavant chez cet auteur. Ca n'en reste pas moins un livre bien sympathique à lire !

2 commentaires :

  1. C'est très frais comme lecture, un roman arthurien qui se prend pas plus la tête que ça, ça fait toujours plaisir ^^

    RépondreSupprimer
  2. Ce livre était mon livre fétiche quand j'étais ado,je le lisais, lisais et relisais, j'avais même vu une adaptation théâtrale faite par une petite troupe vraiment sympathique. Mais je n'ose pas le relire tant j'ai peur d'en être déçue.

    RépondreSupprimer

Quelques gouttes d'encre à déposer ?