6 août 2011

Le don, de Fiona McIntosh



Auteur : Fiona McIntosh - Traducteur : Frédéric Le Berre - Illustrateur : Sarry Long
Editeur : Bragelonne - Parution : 2006
ISBN : 9782811201821 - Prix : 8 €


A propos de l'auteur

Fiona McIntosh est un auteur britannique de fantasy. Elle est née en 1960 à Brighton, en Angleterre, et a beaucoup voyagé en Afrique durant sa petite enfance, de par le travail de son père. À l'âge de dix-neuf ans, elle vint pour la première fois à Paris, et plus tard en Australie, où elle vit actuellement. Outre la fantasy, elle écrit également des livres pour enfants et des romans policiers sous le nom de Lauren Crow.


Résumé

A la mort de son père, Wyl Thirsk n'a qu'une quinzaine d'années, mais il doit pourtant être commandant en chef des armées de Morgravia, et supporter le prince bientôt roi Celimus, insupportable tyran. Une sorcière lui fait un don alors qu'elle est condamnée à mourir, et qu'il se contente de lui offrir un geste de bonté. Voilà son histoire....


Ressenti

Soyons franc, avant d'entamer ce livre, je ne savais pas trop à quoi m'en tenir. De bons échos auparavant, mais la quatrième de couverture ne m'intriguait pas outre mesure, et l'auteure inconnue au bataillon.

J'ai pourtant pu découvrir un roman très agréable - premier tome d'une trilogie -, où on trouve comme personnage principal un adolescent orphelin un poil parfait au premier abord, mais fort heureusement pas vraiment. Ouf. On prend le temps de nous mettre un peu le royaume de Morgravia en place, et on nous fait découvrir le personnage de Célimus, pas si détestable que ça pour moi. Certes, c'est un tyran, mais on (je) le comprend.

Wyl, lui, est un peu trop parfait pour moi, avec son attitude de soldat honorable, et c'en est un peu casse-pied, certes, c'est bien la vertu l'honneur, mais bon, quand même. Quelques défauts ne lui feraient pas de mal pour autant.

Mais bon, comme notre adolescent va être contraint de faire face à des situations peu communes, on lui pardonne, et son amour typiquement adolescent qui survient ensuite le rend un peu plus sympathique également.

Le royaume dans lequel on évolue au début semble assez banal, mais le fameux don nous permet de voir d'autres points de vue, ce qui est plutôt intéressant, notamment la société barbare, même si on nous afflige là de quelques scènes de barbarie pas très toujours très agréables à lire.

Pour finir, je dirais que même si l'intrigue première n'est pas passionnante, ce roman est finalement très original, et agréablement écrit. Il ne me reste plus qu'à vérifier que le second tome tient les promesses du second !

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Quelques gouttes d'encre à déposer ?