26 juil. 2011

La nuit des temps, de Barjavel



Auteur : René Barjavel
Editeur : Pocket - Parution : 1968
ISBN : 9782266152426 - Prix : 6.60 €


A propos de l'auteur

René Barjavel, né le 24 janvier 1911 à Nyons (Drôme) et mort le 24 novembre 1985 à Paris, est un écrivain et journaliste français principalement connu pour ses romans d'anticipation. Certains thèmes y reviennent fréquemment : chute de la civilisation causée par les excès de la science et la folie de la guerre, caractère éternel et indestructible de l'amour (Ravage, Le Grand Secret, La Nuit des temps, Une rose au paradis). Son écriture se veut poétique, onirique et, parfois, philosophique. Il a aussi abordé dans de remarquables essais l'interrogation empirique et poétique sur l'existence de Dieu (notamment, La Faim du tigre), et le sens de l'action de l'homme sur la Nature. Il fut aussi scénariste/dialoguiste de films. On lui doit en particulier le scénario du Petit Monde de Don Camillo.


Résumé

Nous sommes dans le Grand Nord, où un groupe d'explorateurs fait des relevés du sol. Jusqu'à tomber des relevés étranges. Des relevés qui enregistrent un signal venu des profondeurs. Que trouveront-ils là dessous ?


Ressenti

Ceci est considéré comme l'oeuvre la plus connue de René Barjavel, et à juste titre. On ne s'embarrasse pas d'introductions, nous sommes dans le Nord, et nous suivons une équipe d'explorateurs. Qui ne s'attend certes pas à tomber un signal venu du dessous. Ni à ce qu'elle va découvrir...

On a un côté très reportage au début du livre, qui est assez intéressant, et plutôt prenant, contrairement à ce qu'on pourrait croire. L'auteur parvient à nous captiver, et très vite, on a tout autant envie (voire plus) que le narrateur de savoir ce qu'il y a là dessous, et rapidement, s'il vous plaît.

Vient ensuite le personnage d'Elea, si étrange au départ, et qui prend de la constance au fil du récit. Il est très aisé de continuer à faire comme le narrateur, et d'aimer à notre tour cette femme qui semble à la fois forte et perdue, et qui souffre.

Enfin, peut-être ce qui m'a le plus attiré dans ce récit, c'est une critique de notre société actuelle. Ce que décrit l'auteur, les réactions des pays, est quelque chose de terriblement réaliste, que j'imagine parfaitement au monde d'aujourd'hui, et c'est à la fois magique et terrifiant. Un très très beau roman, à mettre dans toutes les mains !

4 commentaires :

  1. Je l'avais adoré, ado, ce roman, au point qu'il figurait parmi mes préférés. Je l'ai relu il y a peu de temps pour le Challenge de Tigger Lilly, eh bien j'avoue que la sauce a pris à nouveau malgré le style fortement romancé voire exalté à des moments.

    RépondreSupprimer
  2. Moi je l'ai lu trop tard je pense (avec tout mon entourage qui en parlant comme leur meilleur souvenir de lecture d'ado), je l'ai trouvé un peu mièvre, même si j'aime beaucoup ce que fait Barjavel (je trouve qu'il arrive à être didactique sans être chiant).

    RépondreSupprimer
  3. je devrai le lire bientot^^ c'est cool si vous aimez, c bon signe

    RépondreSupprimer
  4. Ben étrangement Vert, moi qui suis plutôt sensible au mièvre justement, ça ne m'a pas du tout gênée ici ! Je trouve que le côté romance exalté convient parfaitement ici ^^

    RépondreSupprimer

Quelques gouttes d'encre à déposer ?