16 juin 2011

Alexia - quand nous étions morts, de Francesc Mirailles



Auteur : Francesc Mirailles - Traducteur : Anne Calmels
Editeur : Hachette - Parution : Mai 2011
ISBN : 9782012021532 - Prix : 17 €


A propos de l'auteur

Ecrivain, essayiste, traducteur et musicien espagnol, Francesc Miralles Contijoch est né à Barcelone le 27 août 1968.
Sa "Symphonie d'Einstein", écrite avec Alex Rovira, a été traduite dans dix langues.


Résumé

Christian, un jeune espagnol de 17 ans, a perdu son frère jumeau quelques temps plus tôt, et ainsi, la joie de vivre. L'adolescent s'enferme dans la musique classique et dans les romans, jusqu'au jour où il est ensorcelé par une chanson, entendue à l'abord d'un cimetière. Quand il rencontre enfin la propriétaire de la voix, Alexia, sa vie bascule une nouvelle fois.


Ressenti

Au premier abord, le thème de ce roman pourrait paraître banal. Une histoire triste, puis une histoire d'amour avec une fille mystérieuse, un peu de fantastique, et voilà les ingrédients réunis pour nous faire un livre un peu à la Twiligth.

C'était sans compter l'ambiance particulière du livre. Ici, nous sommes presque dans le fantastique, mais pas vraiment, et plus dans une atmosphère gothique, où Christian se jette à coeur joie. En effet, l'adolescent est plongé dans les livres du romantisme, aime traîner dans les cimetières, tout comme la musique classique.

Mine de rien, c'est un univers qui n'est pas très souvent exploré dans la littérature adolescente, et qui est agréable ici. L'histoire d'amour qui est présente dans le récit ne gâche rien, puisque notre héros reste un être tourmenté, et on ne sombre pas non plus dans le mièvre.

La fin est également appréciable, et très surprenante !

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Quelques gouttes d'encre à déposer ?