8 févr. 2011

La roue du temps, de Robert Jordan (tome 1)



Auteur : Robert Jordan - Traducteur : Arlette Rosenblaum
Editeur : Pocket (Rivages pour la 1ère édition) - Parution : 2005
ISBN : 9782266158237 - Prix : 8.10 €


A propos de l'auteur

Robert Jordan, de son vrai nom James Oliver Rigney, Jr. est un auteur de fantasy. Il commence à écrire en 1977. Sous d'autres noms de plume, il a également écrit des romans historiques (signés Reagan O'Neal) et des westerns (signés Jackson O'Reilly). Le 23 mars 2006, il a annoncé être atteint d'une maladie orpheline rare et grave, l'amylose, le traitement qu'il suivait pouvait lui laisser une espérance de vie moyenne de 4 ans. Mais le 16 septembre 2007, Robert Jordan a finalement été emporté par la maladie. Son œuvre la plus connue est La Roue du Temps.


Résumé

Aux-Deux-Rivières, le printemps tardif est sur le point d'être célébré, quand le village est attaqué, et lorsque que trois jeunes gens du village, Rand, Mat, et Perrin, apprennent qu'ils sont poursuivis par un cavalier noir. Ils doivent se réfugier à Tar'Valon en compagnie de Moiraine, l'Aes Sedai.


Ressenti

Ma première lecture de ce roman datait d'une bonne dizaine d'années. Evidemment, entretemps, j'ai largement eu le temps d'oublier des choses. Mais comme la fin de la série approche tout doucement, et qu'une lecture commune était proposée sur Livraddict, j'ai décidé de m'y remettre !

La première chose frappante dans ce roman, c'est la densité des informations. En effet, vous ne vous trouvez pas dans un roman "facile", mais dans un livre qui demande de la concentration, pour capter les informations que l'auteur vous donne en masse. La deuxième, c'est la lenteur du récit. L'auteur prend tout son temps ici, pour nous décrire ce qui se passe, et même ce qui ne se passe pas. Autrement dit, le monsieur met lentement en place son univers.

On qualifie souvent la Roue du Temps d'un classique de la fantasy, et pourtant, on ne peut pas vraiment dire que les personnages soient des caricatures. Les trois personnages principaux, des garçons, n'ont qu'une envie, rentrer chez eux au plus vite,e t retrouver le cours de leur vie, épouser des filles, tout ça. Et la dite-fille, Egwene, rêve d'aventure. Surprenant, n'est-ce pas ?

Dans ce premier tome, Rand est finalement assez banal. Un garçon avec beaucoup de force, qui veut apprendre à manier une épée, certes. Mais c'est tout. Mat attire déjà plus l'attention, à force d'agir sans réfléchir, tout le temps. Tandis que Perrin réfléchit trop avant d'agir, le calme incarné.

Nyaneve, la Sagesse, est pour moi le personnage le plus intrigant. On ne la connait pas vraiment, excepté son caractère, et on ne peut qu'essayer de deviner quelles sont ses intentions profondes. L'Aes Sedai Moiraine et son lige Lan sont deux personnages mystérieux également, mais qui ne m'ont pas vraiment touché dans ce tome-ci.

En clair, à mes yeux, ce tome sert plus à nous présenter un morceau de l'univers et les personnages qu'à autre chose. Si vous aimez les sagas longues, compliqués, épiques, et la fantasy, n'hésitez pas.

Ah, et le bémol de la fin, le découpage à la hache est déplorable. La fin du tome 1 n'est pas une fin, dommage !

Les avis des autres participants que je vous invite à consulter :

7 commentaires :

  1. Certainement un de mes cycle préféré! Pour ce qui est du découpage à la hâche...merci l'édition française de découper un volume américain en deux volume français (histoire de payer deux fois plus) - sans parler de la traduction pas toujours terrible.

    RépondreSupprimer
  2. Moi je n'aime pas les longues séries, et c'est ce point particulier qui me fait trainer les pieds pour me plonger dedans (et aussi le fait que ce ne soit pas totalement terminé).

    On verra bien un jour ^^

    RépondreSupprimer
  3. hum donc finalement t'as aimé ? J'ai lu aussi le tome 1 cet été et j'ai trouvé ça vraiment, mais vraiment trop long. J'en aurai bien enlevé la moitié XD Et puis ça a un côté très sombre avec le mal qui rôde tout ça... j'ai commencé le tome 2 mais j'ai abandonné. Si tu lis le 2 peut être pourra t'on faire une lecture commune ?

    RépondreSupprimer
  4. @Muab Dib : c'est certainement ça, et c'est franchement dommage pour le coup :/ Faudrait lire le deuxième tome français directement en fait pour éviter ça. Pour la traduction, ce n'est pas la même traductrice pour tous les tomes en plus, faut voir ce que ça va donner...

    @Olya : Je te comprends ! Perso les longues séries ça me plaît, alors bon ^^

    @Lael : Yep, j'ai franchement aimé ! C'est effectivement assez long et particulier, mais chez moi ça marche ^^ Une lecture commune ça sera avec plaisir ma foi, vu que je vais certainement me refaire toute la série !

    RépondreSupprimer
  5. ok c'est cool ! est ce qu'on se contacte lorsqu'on a envie de le lire, où on programme ?

    RépondreSupprimer
  6. Je n'ai pas accroché à ce livre, à cette histoire. LE seul véritable point positif sont ces personnages ! Si Ninaeve n'a pas su m’entraîner dans sa haine contre les Aes sedai, c'est vrai qu'elle est troublante. Je lui préfère Perrin, avec son calme et sa façon d'avancer, presque en silence.

    Je ne lirai pas les suivants, du moins dans l'immédiat.

    Biz

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Arf c'est dommage ! Quelque part ce n'est pas surprenant, c'est très lent comme cycle à se mettre en place. Tu as lu la version Pocket également ou la version de bragelonne ?

      Supprimer

Quelques gouttes d'encre à déposer ?