30 janv. 2011

Cleer, de L.L Kloetzer



Auteurs : L.L. Kloetzer - Illustrateur : Daylon
Editeur : Denoël - Parution : Septembre 2010
ISBN : 9782207109427 - Prix : 23 €


A propos de l'auteur

Ingénieur, consultant et docteur en psychologie, L.L.
Kloetzer est né au milieu des années 70 et travaille pour une multinationale. Après avoir écrit trois romans de fantasy remarqués (dont Le Royaume blessé, Denoël 2006), il a décidé de se consacrer à des sujets sérieux : l'argent, le travail et le coaching. Cleer est l'impossible transcription de ses expériences personnelles et spirituelles.


Résumé

Cleer n'est pas seulement une entreprise, c'est une conception, une idée bien particulière. Charlotte et Vinh viennent d'y être embauchés comme consultants, pour les filiales de Cleer en difficulté. Ce sont eux qu'on appelle en dernier recours pour résoudre les problèmes, remettre tout en ordre, le tout sans laisser de traces. Ils représentent la Cohésion Interne.


Ressenti

A vrai dire, avant d'entamer ce livre, j'avais vu passé plusieurs critiques dessus, certaines positives, d'autres pas, j'avais également lu et adoré Le Royaume blessé, discuté avec l'auteur rencontré aux Utopiales de son nouveau roman. Autant dire que je partais avec quelques à priori, ne sachant pas trop à quoi m'attendre, d'autant plus que certains parlaient de nouvelles, d'autres de roman.

En réalité, nous suivons tout au long du livre les deux mêmes personnages, Charlotte, et Vinh, mais le roman est découpé en "mission" que font nos héros, ce qui peut donner cette impression de nouvelles qui n'en sont pas. Charlotte est un personnage assez banal, jeune femme prête à faire son travail, un peu trop sensible, et surtout un peu plus perdue au fil du roman. Au contraire, Vinh est plutôt antipathique, paraissant assez manipulateur, et un peu caricatural sur les bords. Pour certains, la jeune femme est caricaturale également, pour moi, l'explication fournie dans le livre est satisfaisante ^^

En revanche, la surprise a été plutôt de ne pas vraiment voir tout de suite la science-fiction et la fantasy de ce livre. En effet, pendant la majeure partie du roman, j'ai certes bien compris que l'avancement technologique était bien plus avancé, mais sinon, j'ai eu l'impression de rester sur des missions d'entreprise. La magie qui survient ensuite m'a du coup surprise, ou alors, j'ai raté les indices cachés avant ^^

De part le concept, c'est un roman qui m'a poussé à la réflexion, sur le monde du travail, sur la conception qu'on peut en avoir. Seulement, la fin est un peu gâchée pour moi par l'incompréhension. Il y a très certainement une partie des explications qui m'échappe, mais c'est comme ça ^^

4 commentaires :

  1. Je l'ai sur ma table de chevet...je trouve le début très prometteur

    RépondreSupprimer
  2. Il est aussi sur ma table de chevet... je lui trouverai bien un créneau un jour!

    RépondreSupprimer
  3. Je n'ai pas accroché, malheureusement. A tel point que je n'ai même pas fait de billet dessus, trouvant inutile de descendre le roman qui semble de toute manière plaire (et de perdre du temps à en parler ^_^).
    Par contre, sur le monde du travail, d'après ce que j'ai compris, les auteurs ne veulent pas faire surgir une réflexion à ce sujet, juste implanter leur histoire dans une sorte de réalité qu'ils ne remettent pas en question (ce qui m'a d'ailleurs plutôt dérangée, ayant travaillé dans une entreprise du genre et ayant complètement rejeté ce système - à tel point qu'au final, je suis devenue prof ^_^).

    RépondreSupprimer
  4. Certains aspects son effectivement durs à saisir, lorsqu'on n'est pas dans ce monde d'entreprise, heureusement cela n'a pas gâché mon plaisir de lecture.

    RépondreSupprimer

Quelques gouttes d'encre à déposer ?