20 nov. 2010

Balafrée, de Michel Robert



Auteur : Michel Robert - Illustrateur : Julien Delval
Editeur : Fleuve noir - Parution : Octobre 2010
ISBN : 9782265088641 - Prix : 19 €


A propos de l'auteur

Ancien handballeur de haut niveau, Michel Robert est né en 1964.
Après "L'Agent des ombres", série de fantasy brutale et spectaculaire qui connaît un succès commercial exceptionnel, il signe avec Balafrée la première pierre d'un nouveau cycle épique rythmé, épicé et aussi foisonnant que palpitant.


Résumé

Malken, alias Balafrée, est fille de nashaïs, et a vécu dans un camp d'esclaves, en tant qu'esclave. Balafrée se souvient de tout ça, du meurtre de sa mère, et a choisi de devenir une guerrière impitoyable. Son histoire débute ici.


Ressenti

Autant le dire tout de suite, ayant lu auparavant la série de l'Agent des Ombres, j'attendais beaucoup de ce roman, et je n'ai pas été déçue ^^

Ça démarre dès le début assez fort, puisque nous découvrons Malken en pleine tentative d'évasion de son camp, et peu à peu, nous avons le droit à une description peu flatteuse du dit camp et de l'Empire humain. Vous voilà en plein début de l'histoire.

On met un peu de temps à comprendre que les Clans combattent en fait l'empire des humains, surtout que les descriptions de Malken ne nous disent pas franchement que ça n'en est pas une, mais au final, ça n'est pas plus mal, et ne gêne pas la lecture.

Côté univers, la mise en place est assez lente, et c'est plutôt agréable, puisqu'on est déjà pas mal occupés à suivre notre personnage principal, plutôt tête de mule, qui va devenir s'intégrer dans une unité.

D'ailleurs, parlons-en de cette unité, que j'ai adoré personnellement. Chaque personnage est travaillé, a son propre caractère, et on le devine, est impressionnant au combat, tout comme Malken.

Quand à Balafrée, si on pourrait croire un instant au début du livre qu'elle a un caractère parfait, ça n'est pas tout à fait le cas. En revanche, j'ai trouvé ce personnage un peu trop puissant sur les combats. En effet, nous sommes tout de même sur le premier tome d'un nouveau cycle, et même si Malken peut être une excellente combattante, elle est aussi censée être pour le coup sur sa première mission...

Tout comme pour sa première saga, l'auteur nous livre de nombreuses scènes de combat, qui sont très sympathiques à lire, imaginables facilement, même pour les non-initiés comme moi ! Même si je garde une préférence pour sa série de "L'agent des ombres", c'est une lecture très agréable !

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Quelques gouttes d'encre à déposer ?