18 août 2010

Djeeb le chanceur, de Laurent Gidon


Auteur : Laurent Gidon – Illustrateur : Marc Simonetti

Editeur : Mnémos – Parution : juin 2009

Prix : 20 € - ISBN : 9782354080532


A propos de l’auteur

Né en 1966 à Annecy, patins à glace et skis aux pieds, Laurent Gidon est un vrai haut savoyard. Après un détour par Dublin, Berlin et Paris, il est revenu avec sa petite famille près d’Anneçy pour exercer sporadiment son métier de rédacteur publicitaire, mais surtout, profiter de la région au fil des saisons et prendre le temps d’écrire.


Résumé

Djeeb Scoriolis, jeune artiste ambulant, décide d’aller à Ambeliane, île-cité mystérieuse qui se cache férocement de la curiosité des autres. Désireux de connaître tous les secrets de la cité, il prend bien des risques, et se retrouve même mêlé à des affaires politiques. Il va devoir user de son art, et se surpasser, pour survivre ^^


Ressenti

La première chose qui m’a vraiment frappée dans ce roman, ce sont les dialogues. Pour une raison qui m’échappe, certains dialogues sont étrangement résumés. Cette façon de faire est surprenante, et un peu dérangeante pour moi, mais ça n’en reste pas moins un procédé original.

Le personnage principal de Djeeb est très attachant, et drôle. On imagine parfaitement l’aventurier un peu artiste, fier de lui, sûr de ses capacités, et qui va malgré tout trouver le moyen d’aller se mettre dans les ennuis, parfois bien malgré lui ^^ On a aussi Sagace Ingfreud, que l’on voit très bien dans le rôle de l’artiste très orgueilleux de son talent, mais aussi très soumis aux nobles d’Ambeliane, qui assurent ses revenus ^^

Embarqué dans un complot politique, on pourrait certainement critiquer les choix de Djeeb, qui aggrave bien souvent son cas en voulant simplement sauver sa peau, mais le pauvre n’est pas vraiment aidé.

Cependant, on ne comprend pas toujours ses choix, notamment dans la dernière partie du livre. En effet, le motif de son acte est clair, éviter cette sanction, mais le faire de cette façon est assez étrange.

Pour terminer, on a ici un roman agréable à lire et à découvrir, même si le personnage principal et ses motivations sont un peu difficiles à saisir par moments ^^

4 commentaires :

  1. Merci pour cette lecture : "un roman agréable à lire et à découvrir", c'est exactement ce que j'avais en tête en l'écrivant.
    Les motivations de Djeeb ne sont pas toujours évidentes à suivre, mais il faut se rappeler qu'il privilégie toujours le beau geste et une certaine vision de sa trajectoire personnelle, parfois au détriment de l'efficacité.
    Pour les dialogues, c'était un parti pris - discutable - afin de les accélérer un peu et éviter les pages entières de tirets. Mais je me suis un peu repris dans Djeeb l'Encourseur.

    RépondreSupprimer
  2. J'ai moi aussi, beaucoup apprécié ma lecture et Djeeb se révèle être un sacré personnage !

    RépondreSupprimer
  3. J'espère qu'il ne tardera pas trop à sortir en poche, j'ai envie de lire ce livre depuis un petit moment !

    RépondreSupprimer
  4. Celui-là, il me tente depuis la lecture de la nouvelle de Don Lorenjy dans Bifrost. Voici que "L'encourseur" est sorti... il est temps de commander ce livre-ci. Merci pour ton billet qui me tente en lecture!

    RépondreSupprimer

Quelques gouttes d'encre à déposer ?