17 juil. 2010

The Lord of the Rings : The Two Towers



Attention, en raison de la popularité de l'oeuvre de J.R.R. Tolkien, cet article comprend de nombreux spoilers.

Réalisateur : Peter Jackson

Casting

Elijah Wood : Frodo Baggins - Sean Astin : Sam
Ian McKellen : Gandalf - Sala Baker : Sauron
Viggo Mortensen : Aragorn - Sean Bean : Boromir
John Rhys Davies : Gimli - Dominic Monaghan : Merry
Billy Boyd : Pippin - Christopher Lee : Saroumane
Hugo Weaving : Elrond

Plus d'infos sur la page Allociné du film.


Synopsis

Après la mort de Boromir et la disparition de Gandalf, la Communauté s'est scindée en trois. Perdus dans les collines d'Emyn Muil, Frodon et Sam découvrent qu'ils sont suivis par Gollum, une créature versatile corrompue par l'Anneau. Celui-ci promet de conduire les Hobbits jusqu'à la Porte Noire du Mordor. A travers la Terre du Milieu, Aragorn, Legolas et Gimli font route vers le Rohan, le royaume assiégé de Theoden.


Ressenti

Visionnage en version longue, langue anglaise, sous-titres français.

J’étais intimement persuadée de l’avoir déjà vu en version longue, mais il s’est avéré au fil du film, qu’en fait, si je l’ai vu en version longue, j’avais oublié certains passages.

Bref, le film démarre sur Gandalf dans la Moria, qui affronte le terrible Balrog, ou plutôt qui chute avec lui. Cette scène est très belle à mon goût, on y voit bien mieux le démon, et surtout on a l’impression que les deux combattants tombent au centre de la terre lors de leur descente. C’est très bien fait.

En revanche, le coup de « en fait c’est un rêve que fait Frodo », c’est un peu dommage, on se demande bien comment il aurait pu rêver de ça pour le coup, malheureusement, il n’y aura pas une seule explication plus tard à ce sujet.

On assiste ensuite aux premières « vraies » apparitions de Gollum. On l’aperçoit vaguement dans le premier film, mais ici, le voici en vrai. Quand on sait un travail de synthèse, on ne peut que l’admirer, c’est juste magnifiquement bien fait. J’apprécie vraiment ce personnage, dès le début, il est intrigant, et on comprend totalement l’hésitation de Sam à lui faire confiance.

De plus, dans cette partie du film, on est vraiment dans des paysages très rocheux, sombres, et à vrai qui donnent bien le ton. Juste après, on passe à la course-poursuite entre les hommes et le groupe d’Aragorn, Legolas, et Gimli, et c’est avec un grand plaisir que ces deux derniers prennent enfin un peu plus de consistance, notamment Gimli avec son caractère de nain.

On voit aussi un peu la situation quelque peu désastreuse du Rohan, qui contribue pour moi à cette ambiance très sombre. La scène des Orcs et Uruk-Hai est sympathique également, leur aspect les fait ressembler à des animaux, mais leurs paroles et comportements leur donnent un peu de caractère, et c’est bien sympathique ^^

La première apparition des Cavaliers du Rohan est assez impressionnante également, on ne peut qu’admirer leur puissance. Là aussi, j’ai pu voir une scène qu’il ne me semblait pas avoir déjà vue, la découverte du corps du fils de Théoden, Théodred, mais pas très intéressante au final.

En revanche, la découverte des Ents, c’est juste magique. Les personnages de Merry et Pippin sont très expressifs, et c’est un pur bonheur de les voir dans cette situation assez déconcertante, il faut bien l’avouer.

Après ça, il y a quelques longueurs. Gandalf est de retour après une très belle scène, et Théodren est libéré, de façon assez simple semble-t’il. A croire que Gandalf est presque devenu invincible après sa transformation. Une nouvelle scène inconnue, celle de l’enterrement du fils de Théodren, et du chant d’Eowin. Dommage qu’il n’y ait pas de traduction du chant, qui était très beau, retranscrivant bien la douleur des personnes présentes.

Pendant ce temps, Frodo, Sam et Gollum continuent leur voyage, avec quelques scènes étonnantes, comme celle du marais, terrifiante, et la meilleure pour moi, celle de Gollum. On a l’impression d’avoir deux Gollum qui s’affrontent, Sméagol et Gollum. C’est juste magnifique. J’aime beaucoup voir dans l’avancement du film les changements de Frodo, qui, lentement mais sûrement, est pris par l’Anneau.

Une nouvelle scène inconnue m’a fait beaucoup rire également, celle du ragoût d’Eowin, qui, si on juge la tête d’Aragorn, ne doit pas être bien fameux ^^ Je trouve que ça nous montre bien la jeune fille qui est bien entichée de lui, sans être trop lourd ^^ Gimli est aussi génial durant cette partie du film, montré comme un bon-vivant très drôle. Ca nous change un peu de l’ambiance très sombre.

Dans les scènes suivantes, j’ai apprécié de voir un peu Arwen, mais c’est dommage de savoir que ces passages n’existent pas du tout dans les livres. Cependant, ils sont très agréables à voir, plein d’émotions.

Peu après, on a la rencontre avec Faramir, capitaine du Gondor, et encore une scène inconnue à mon bataillon, scène que j’ai adorée, où l’on retrouve Boromir et Faramir, et où l’on constate le comportement odieux de leur père. J’ai trouvé cette scène importante pour comprendre vraiment ensuite pourquoi Faramir veut donner l’anneau à son père, espérant ainsi sa reconnaissance.

La fin du film est ensuite prise par la bataille du Gouffre de Helm, très impressionnante bien évidemment, et très drôle, où Legolas et Gimli sont à mourir de rire avec leurs comptes. Le must, c’est quand même pour moi la fin de la bataille. J’ai failli en pleurer devant la beauté de cette scène.

Derniers moments du film, la bataille des Ents, très drôle pour moi, et les découvertes de nos hobbits ^^ J’ai aussi beaucoup apprécié le changement de comportement de Gollum, qui je trouve est bien expliqué.

Un film à revoir encore et encore, bis.

2 commentaires :

  1. Pas mal de libertés prises avec le roman, mais au final une belle adaptation. Le siège du gouffre de Helm est tout simplement magnifique et héroïque comme il se doit. On peux déplorer la présence Elfique (ajout du film) et le fait de faire trop souvent de Gimli un personnage à la limite du bouffon alors qu'il n'en est rien dans l'oeuvre originale. Reste qu'adapter ce roman fleuve était une vraie gageure et que Jackson s'en sort très bien.

    RépondreSupprimer
  2. J'aime beaucoup le 2e, je trouve que c'est le plus "complet" des trois, parce que finalement il prend son temps (il démarre après le début du livre III et s'arrête avant la fin du livre IV). Bon certes y'a quelques bizarreries (comme les elfes), mais le reste est un délice (encore plus sur un écran de ciné, je suis contente d'avoir pu le voir projeté...).
    Ah Aragorn et ses 87 ans...

    RépondreSupprimer

Quelques gouttes d'encre à déposer ?