22 juil. 2010

The Lord of the Rings : The Return of the King



Attention, en raison de la popularité de l'oeuvre de J.R.R. Tolkien, cet article comprend de nombreux spoilers.

Réalisateur : Peter Jackson

Casting

Elijah Wood : Frodo Baggins - Sean Astin : Sam
Ian McKellen : Gandalf - Sala Baker : Sauron
Viggo Mortensen : Aragorn - Sean Bean : Boromir
John Rhys Davies : Gimli - Dominic Monaghan : Merry
Billy Boyd : Pippin - Christopher Lee : Saroumane
Hugo Weaving : Elrond

Plus d'infos sur la page Allociné du film.


Synopsis

Les armées de Sauron ont attaqué Minas Tirith, la capitale de Gondor. Jamais ce royaume autrefois puissant n'a eu autant besoin de son roi. Mais Aragorn trouvera-t-il en lui la volonté d'accomplir sa destinée ?
Tandis que Gandalf s'efforce de soutenir les forces brisées de Gondor, Théoden exhorte les guerriers de Rohan à se joindre au combat. Mais malgré leur courage et leur loyauté, les forces des Hommes ne sont pas de taille à lutter contre les innombrables légions d'ennemis qui s'abattent sur le royaume...


Ressenti

Visionnage en version longue, langue anglaise, sous-titres français.

Il se passe énormément de choses dans ce troisième volet, et étrangement, ce n'est pas celui qui me touche le plus.

Cependant, il y a toujours énormément de plaisir à retrouver tout notre petit monde, à commencer par les hobbits. Cette note de gaieté au début du film est vraiment appréciable, sachant que le reste est sombre et angoissant.

Une scène que j'aime beaucoup est celle du souvenir de Sméagol. Il est à la fois si différent de la créature qu'il est devenu, et si proche par instants. C'est très triste de voir ainsi son évolution. Un autre constat un peu amer au fil du film, c'est de se rendre compte que Frodo se met à agir comme lui petit à petit, qu'il est pris ainsi par l'anneau.

Un second passage un peu plus joyeux que j'avais oublié est le jeu à boire entre Gimli et Legolas, dans la forteresse du Rohan. L'absence d'ivresse et le comportement de l'elfe sont à mourir de rire ^^

Je trouve que ce film ci est très centré sur Aragorn, et sur son retour au Gondor. C'est un peu dommage, parce qu'au final, je n'ai pas trouvé qu'il y ait de scènes exceptionnelles à ce niveau-là. En revanche, l'opinion que les hommes ont des hobbits est consternante, et il est superbe que nos amis prouvent qu'ils sont aussi courageux que les plus grands qu'eux... Les mettre en avant lors du combat était une merveilleuse idée à mes yeux.

Le personnage d'Eowin est aussi bien traité, la scène du combat contre le cavalier noir étant juste sublime. "- No man can kill me. Die now. - I am not a man." J'adore. Même chose pour son courage et l'interdiction de combattre qu'elle reçoit en tant que femme. Son personnage affronte merveilleusement bien la guerre.

Il y a par contre une scène dont je n'ai pas trop compris l'utilité, où Aragorn voit le futur dans un rêve. Peut-être retrouverais-je le pourquoi dans le livre ^^ La description d'après la mort faite ce même personnage est très belle, et ça donne envie d'espérer que ça soit ça ^^

Que dire sinon que tant de scènes sont pleines d'émotion... Merry et Pippin lorsqu'ils se séparent et que l'un est blessé, la mort de Théodred, la rencontre d'Eowin avec Faramir, la caverne d'Arachne, l'amour si visible entre Frodo et Sam, leur courage, et tant d'autres...

Cependant, je suis dans l'obligation de vous dire une chose : pour moi qui ne pleure pas facilement devant un film, les scènes où apparaissent les Rohirrims sont pour moi magiques. Que ça soit dans le second film ou dans le premier, j'ai pleuré à chaque début de combat, quand leur compagnie arrive, et je les trouve magnifique.

Un film à voir et à revoir, ter.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Quelques gouttes d'encre à déposer ?