14 juil. 2010

The Lord of the Rings : The Fellowship of the Ring, extended version, 2001



Attention, en raison de la popularité de l'oeuvre de J.R.R. Tolkien, cet article comprend de nombreux spoilers.

Réalisateur : Peter Jackson

Casting

Elijah Wood : Frodo Baggins - Sean Astin : Sam
Ian McKellen : Gandalf - Sala Baker : Sauron
Viggo Mortensen : Aragorn - Sean Bean : Boromir
John Rhys Davies : Gimli - Dominic Monaghan : Merry
Billy Boyd : Pippin - Christopher Lee : Saroumane
Hugo Weaving : Elrond

Plus d'infos sur la page Allociné du film.


Synopsis

Qui aurait jamais imaginé que l'Anneau Unique échouerait entre les mains d'un hobbit ? À Mordor, le sombre Sauron lève une armée d'orques pour envahir les Terres du Milieu. Il ne lui manque que son Anneau, disparu il y a des siècles après que Isildur s'en fût emparé. Lorsque Gandalf le magicien réalise que l'anneau que Bilbo a cédé à son neveu Frodon est celui qui les surpasse tous, il sait qu'il est déjà tard.


Ressenti

Visionnage de la version longue en anglais, sous-titres français.

C’était pour moi un revisionnage, mais toujours autant de plaisir à le revoir, et la première fois en anglais sous-titré français. On débute par une voix off que je considère comme elfique, qui raconte l’histoire de la première guerre pour l’anneau, comment il fut créé, et son histoire.

On est ainsi déjà dans le bain. Ensuite, on passe à des plans plutôt joyeux, et on découvre la Comté et Hobbitbourg par les yeux de Bilbo Biggins. Celui-ci s’apprête à fêter ses 111 ans en joyeuse compagnie, et tout semble aller parfaitement bien. Cependant pour l’œil attentif, on remarque que notre Hobbit est particulièrement attaché à son anneau, et semble craindre de le perdre. Gandalf le Magicien Gris et Frodo font ensuite leurs premières apparitions, suivis par Sam, Pippin, et Merry. L’histoire suit tranquillement son cours, Bilbo quitte la Comté pour la demeure des Elfes, et lègue ainsi tous ses biens à Frodon, y compris l’anneau, non sans difficultés. Suite à ça, Gandalf repart quelque peu précipitamment, empreint de doutes quand à l’anneau, comme on peut le deviner.

Cette première partie du film est plutôt joyeuse, et sert à nous présenter un peu l’univers dans lequel on va évoluer. Elle est très agréable, surtout que la suite s’assombrit bien vite. Les paysages sont superbes, tout comme l’ambiance musicale très gaie mise en place. On peut regretter qu’il manque des passages, comme la forêt de Tom Bombabil, et son départ. J’ai aussi déploré le départ de Frodo, qui est totalement différent et beaucoup plus préparé dans le livre si mes souvenirs sont bons. La rencontre avec Aragorn au Poney Fringant est également différente, et on peut malheureusement douter de la crédibilité dans le film, où nos quatre hobbits suivent Grands-Pas sans se poser de questions ou presque. Dommage de les rendre aussi naïfs.

Je n’ai malheureusement plus en tête toutes les péripéties qu’il arrive aux Hobbits pour aller jusqu’à Fondcombe, mais celles décries par le film sont intéressantes, et nous permettent de les connaître un peu mieux, chacun ayant son caractère bien défini ^^ Leur bravoure est superbe lors du combat contre les Spectres, et l’ambiance magnifiquement retranscrite. En revanche, l’arrivée d’Arwen n’est pas très claire, puisqu’elle apparaît différamment à Frodo des autres. Il est difficile de savoir si c’est à cause de sa blessure ou pas, même si on peut le soupçonner.

J’ai beaucoup aimé la course poursuite des Spectres contre Arwen, dont l’actrice, si elle n’est pas doublée lors de cette scène, semble être plutôt bonne cavalière, et avoir une bonne maîtrise de sa monture. La scène de l’eau qui se déchaîne est également impressionnante, et rappelle bien la puissance des éléments.

La partie qui se passe à Fondcombe est aussi très agréable, mais les Elfes y sont au final peu présents, et c’est dommage. Avec le recul, pendant le reste du film, j’ai réalisé qu’en fait, la « trahison » de Boromir était plutôt prévisible, on voit bien son évolution tout au long du film.

En revanche, déception à ce revisionnage : en fait, Legolas et Gimli y sont très peu présents. Ou plutôt, on les voit, mais ils ne sont pas vraiment approfondis, et on ne s’y attache pas comme on peut le faire après.

Le passage de la Moria est quand à lui magnifique. Le cadre est superbe, on imagine sans peine la splendeur que devait être autrefois la forteresse. Mon seul regret à ce passage est de ne pas vraiment savoir ce qui a causé la perte des nains, l’apparition du Baldur, ou l’attaque des Gobelins… Les scènes de combat sont superbes à voir, et parfois même marrantes (le coup du cache-cache à moitié entre Frodo et l’ogre par exemple ^^). Et évidemment, on achève cette partie par un magnifique coup de théâtre, à savoir la disparition de Gandalf, qui est juste superbe. Les réactions des personnages sont très bien jouées.

La Lothorien quand à elle rattrape le passage de Fondcombe. On peut là vraiment admirer la splendeur des elfes et leur puissance, en particulier lors de la scène de la reine Galadriel. L’attrait de l’anneau est très bien représenté ici. Je trouve que c’est à partir de là que le film commence à devenir vraiment sombre, on sent beaucoup plus le danger.

Les paysages de la fin du film sont aussi superbes, en particulier le fleuve avec ces statues des rois gardiens. Le film s’achève sur le combat héroïque de Boromir, qui est ici sublime pour moi. Sa bravoure est très bien retranscrite.

Un film à revoir encore et encore.

5 commentaires :

  1. J'ai adoré la trilogie^^
    Par contre, attention les spoilers hein =P

    RépondreSupprimer
  2. Cette trilogie fait partie de mes filmes préférés. Un réel plaisir à revoir.

    RépondreSupprimer
  3. Han tu me donnes envie de le revoir, il est tellement bien en version longue !
    (la réplique "Le Mordor Gandalf, c'est à gauche ou à droite ?" restera gravé dans mes mémoires pour l'éternité...)

    RépondreSupprimer
  4. Oui tous les amoureux du Seigneur des Anneaux peuvent rendre un vibrant hommage à Peter Jackson pour cette trilogie de haut vol. Elle n'est pas exempte de défauts, mais s'agissant de l'adaptation d'une oeuvre fleuve je trouve personnellement qu'il a relevé le défi haut la main avec le soutien de toutes ses équipes.
    C'est bien une voix Elfique dans le prologue, c'est même celle de Galadriel si mes souvenirs sont bons. Je confirme qu'Arwen a été doublée par une cavalière émérite lors de sa course poursuite contre les Nazguls.

    RépondreSupprimer
  5. Ah zut, j'avais oublié de mettre en garde contre ça, merci Noémi, c'est à présent chose faite o/

    @Vert, cette réplique est mythique, elle me fait mourir de rire à chaque fois, j'hésite entre celle-là ou celle de Pippin lors du conseil pour ma préférée "Et vous avez besoin de gens intelligents pour cette mission. Quête. Chose ?"

    @El Jc, totalement d'accord ! Merci pour la voix du début, en réécoutant c'est effectivement ça, je me disais bien que je connaissais cette voix ^^ Et je m'en doutais aussi pour Arwen, j'avoue qu'en regardant la course-poursuite, on voit bien qu'elle le dirige pas avec les rênes ^^ C'est très beau comme scène.

    RépondreSupprimer

Quelques gouttes d'encre à déposer ?