11 juil. 2010

L'Offrande Secrète, de Roland Vartogue



Auteur : Roland Vartogue - Illustrateur : Bruno Laurent
Editeur : Mille Saisons - Parution : novembre 2008
Prix : 23€ - ISBN : 9782952564656

Premier tome du cycle La Fortune de l'Orbiviate


A propos de l'auteur

Roland Vartogue est né de la rencontre de Romain Aspe et Nicolas Delong. Il est pour eux le vecteur de leurs goûts et de leurs passions communes, une entité nécessaire à l'élaboration du monde de l'Orbiviate. Cet auteur fictif est créé avec ce qui deviendra l'Offrande secrète , premier tome de la Fortune de l'Orbiviate .

Interview disponible ici.


Résumé

Les dieux n'ont pas achevé leur oeuvre, et le monde n'est qu'une ébauche éphémère. Seules quelques cités et le territoire des hommes, qui ont gagné la faveur des divinités, sont stables. Partout ailleurs, ce sont les Terres Ephémères, où tout peut changer à chaque instant.

C'est dans ce contexte que commence l'histoire, où soudainement l'équilibre est rompu, et une cité autrefois sûre deviendra éphémère... Pour comprendre ce qui se passe, nos héros devront affronter les terres des dieux.


Ressenti

Ce qui est très attirant dans ce roman, c'est le concept de terres instables. L'histoire du monde de l'Orbiviate, leurs légendes, tout est très creusé, et on appréciera par exemple le récit de la création et de la division des dieux.

Tout au long du récit, les Terres Ephémères sont bien exploitées, et attisent la curiosité du lecteur par une idée des plus originales.

Cependant, ici j'ai eu plus l'impression de lire un récit de voyage qu'un roman de fantasy. La majeure partie du roman repose sur la quête de Joris et de ses compagnons, qui n'est pas des plus exaltantes, surtout la fin très sobre.

La déception du roman, pour moi du moins, ce sont les personnages. Celui de Joris, qui est pourtant l'un des personnages principaux, a eu un mal fou à m'attacher à lui, et ne semble pas très travaillé. Celui de Darien, le mercenaire, est plus accrocheur au début, mais reste finalement assez classique, et ne sort pas du lot. Le constat est le même pour Perval, intéressant, mais on reste dans un cliché de l'artiste rêveur, voire même un peu lunatique, ce qui lui donne au moins un peu de consistance.

La fin a été une déception pour moi, qui m'attendait à des révélations, un peu de suspens, pour provoquer l'envie de lire la suite, mais non. Difficile de voir d'ici comment les auteurs vont faire revenir leurs personnages, et pourquoi, et surtout comment vont-ils retrouver leurs vies....

Si on fait un point, l'idée est très intéressante, le monde très travaillé, malheureusement le bât blesse pour moi au niveau des personnages, un peu trop simples à mon goût. Pour un premier roman écrit à deux, c'est tout de même un bon livre, qui se lit bien, mais qui n'est pas exceptionnel.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Quelques gouttes d'encre à déposer ?