9 juin 2010

Au nom des enfants, de Simone Chalon



Auteur : Simone Chalon
Editeur : Le Pré aux Clercs - Parution : 18/02/1999
Prix : 16.62€ - ISBN : 9782842280505

Attention, ce livre n'est plus commercialisé par l'éditeur, vous ne le trouverez qu'en occasion !


A propos de l'auteur

Simone CHALON est présidente de la Fédération des comités Alexis-Danan pour la protection de l'enfance, directrice de la Famille adoptive française et membre du Conseil supérieur de l'adoption.


Résumé

Il s'agit ici d'un essai, sur les enfants victimes de mauvais traitements. Simone Chalon parle ici de maltraitance sous plusieurs formes, que ça soit pédophile, violence, inceste, abandons, ou encore violences dans certains lieux que l'on croirait protégés.


Ressenti

Tout d'abord, je tiens à vous prévenir que c'est un livre très dur émotionnellement. De nombreux cas de maltraitance sont utilisés ici pour démontrer le propos de l'auteur, et ils sont tous difficiles à accepter pour le lecteur.

C'est aussi un ouvrage instructif, parce qu'on y apprend de nombreuses choses qu'on ne soupçonne pas, dont on ne parle pas assez dans les médias, quelque chose dont on évite presque de parler. Parce que oui, on ne parle pas ou peu de la violence de certains enseignants, ou de certains éducateurs. Les affaires sont étouffées, la justice très lente à être rendue, et elle ne l'est parfois jamais.

Il est terrible de voir certains témoignages rapportés ici, et de voir que rien n'a été fait pour l'enfant. Qu'on l'a ignoré. Qu'on a traité l'enfant et ceux qui ont tenté de le défendre de menteurs. Qu'on a préféré croire l'homme qui semble aux yeux de tous le parfait citoyen.

Cet ouvrage ayant été publié en 1999, il y a donc près de dix ans, il faut tout de même donc prendre en compte le fait que certaines lois ont en partie évolué, mais la lenteur que met la justice à être rendue, et les jugements paraissent parfois bien légers au vu des faits.

Etant donné l'ancienneté de ce livre, et sa dureté, j'aurais pu choisir de ne pas vous en parler. Seulement, il m'apparaît que la maltraitance est si peu abordée, et pourtant quotidienne. On voit nombre de campagnes sur les maladies et sur la sécurité, et si peu sur ce sujet.

Plus d'infos sur les droits de l'enfant ici, et sur la maltraitance .

Pour signaler un enfant maltraité, contactez le 119.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Quelques gouttes d'encre à déposer ?