29 mars 2010

Salon du livre 2010

J'y étais !

Voilà, c'était juste une petite note pour vous dire que j'ai été faire un tour au salon, que j'ai eu l'occasion de rencontrer plusieurs auteurs que j'admire pour les oeuvres, et aussi que j'ai découvert une petite maison d'éditions "Mille Saisons", qui fait de la fantasy, et dont je vous invite à jeter un oeil au catalogue ^^

Autre petite new sans rapport avec le sujet initial, de nouveaux liens amis devraient apparaître incessamment sous peu ^^

24 mars 2010

Instruments des ténèbres, de Nancy Huston


Auteur : Nancy Huston
Editeur : Actes Sud - Parution : 01/06/2005
Prix : 8.50€ - ISBN : 9782742757800


A propos de l'auteur

Née à Calgary (Canada), Nancy Huston a publié de nombreux romans et essais chez Actes Sud et Leméac, parmi lesquels L'Empreinte de l'ange (1998), Dolce agonia (2001), Une adoration (2003) et Professeurs de désespoir (2004).


Résumé

Deux histoires en une, voilà ce qu'on trouve dans ce roman. La narratrice est Nadia, dite Nada, écrivaine, et tient un journal. Au rythme d'un chapitre sur deux, elle nous conte sa vie parfois difficile au travers d'un journal, puis nous fait voir son roman. Roman qui raconte l'histoire de Barbe Durand, jeune servante française dans les années 1712, tuée pour avoir assassiner l'enfant né de relations forcées avec son patron.


Ressenti

Le fait de changer de point de vue un chapitre sur deux est une technique qui peut s'avérer déconcertante pour le lecteur, mais ça n'est pas le cas ici. Les parties qui nous parlent de Barbe sont pour moi plus faciles à aborder, puisque reprenant plus la trame d'un roman. Le sujet est également sympathique, puisque se déroulant au XVIème siècle, et abordant le thème du viol d'une servante. On y trouve aussi des personnages très attachants, bien qu'étranges.

Celles qui traitent de Nadia sont en revanche plus intéressantes, mais aussi plus difficiles à suivre, notamment par la présence de paroles en italique qui pourraient être le diable, la conscience de Nada, allez savoir.

En conclusion, un roman très sympa, qui se lit facilement, et qui est prenant :)

23 mars 2010

Le manège d'ombres, de Frederic Prokosch



Auteur : Frederik Prokosch - Traducteur : Elisabeth Gilles
Editeur : Actes Sud - Parution : 03/02/1999
Prix : 9.50€ - ISBN : 9782742720729


A propos de l'auteur

Né en 1908 à Madison dans le Wisconsin, Prokosch reçut une éducation éclectique et européenne (en Autriche, en Allemagne, en France et finalement en Angleterre) avant de passer son doctorat à Yale, en 1933.
Son premier roman, Les Asiatiques (1935), fut aussitôt suivi de Sept fugitifs (1937) qui lui valut le prix Harper. Il écrivit La Nuit des humbles (1939) et Les Cieux d'Europe (1941), avant de passer plusieurs années en Europe, à Stockholm, à Rome puis en France. Il continua à publier des romans, ainsi que de très nombreux recueils de poèmes.


Résumé

Nous sommes en Inde, 1627. L'empereur Jahängïr est mourant, et ses fils cherchent à savoir qui va hériter du trône. Shäh Jahän, fils préféré, décide de résoudre le problème efficacement en supprimant ses frères. On nous conte ici la façon dont il arrivera sur le trône, puis son règne, ainsi que la construction du célèbre Taj Mahal (l'écriture n'est pas exacte, je ne sais pas comment mettre le bon accent, pardonnez-moi) en l'honneur de son épouse, Arjumand.


Ressenti

L'extrait placé en quatrième de couverture et le résumé étaient pourtant alléchants. Et la construction du Taj Mahal, le règne de l'empereur, voilà qui aurait du me plaire.

Commençons par l'histoire. On peut honnêtement dire que malheureusement, le résumé n'est pas vraiment fidèle au livre, puisqu'en réalité, il s'agit là plus d'un mélange de pensées philosophiques et religieuses diverses, ainsi que de mysticisme. Certes, ce roman parle bel et bien d'amour, mais il part aussi volontiers dans trop de directions à la fois.

Second reproche et non des moindres, la confusion qui règne dans le roman. Peut-être faudrait-il être un peu familiarisé avec les religions qu'on peut trouver en Inde et avec la culture indienne pour ne pas être perdu comme je l'ai été. Un petit lexique, et un petit arbre généalogique récapitulant les relations familiales auraient à mon avis été utiles.

Point positif, le style. L'extrait ne mentait absolument pas à ce sujet, l'auteur écrit d'une façon surprenante, on y trouve de nombreuses descriptions, mais pas trop non plus.

Pour conclure, il manque à mes yeux ce petit plus qui fait accrocher le lecteur au récit. Ici, même si l'écriture est très agréable à lire, l'histoire n'a pas été assez prenante pour moi.

17 mars 2010

Stardust - Le mystère de l'étoile, de Neil Gaiman


Auteur : Neil Gaiman - Traducteur : Frederic Le Boucher
Editeur : J'ai Lu - Parution : 19/11/2007
Prix : 5.60€ - ISBN : 9782290005972


A propos de l'auteur

Neil Gaiman est né en 1960.
Scénariste de bande dessinée (The Sandman), il s'est rapidement imposé comme l'un des meilleurs écrivains de la nouvelle vague du fantastique anglo-saxon. On lui doit les très remarqués Neverwhere (Prix Julia Verlanger 1999), Miroirs et fumées, American Gods (Prix Hugo, Bram Stoker et Locus fantasy 2002) et De bons présages, en collaboration avec Terry Pratchett
.

Rendez-vous sur http://www.neilgaiman.com, site officiel, pour en savoir plus ^^ (attention, site en anglais ).


Résumé

Un monde médiéval classique, sans magie. Et à côté, le Pays des Fées, monde plein de magie. Aucun contact entre les deux mondes, sauf un jour tous les neufs ans, à la foire des Fées. Mais que se passe-t'il lorsque Tristan Thorn, qui a promis à la fille qu'il désire de lui ramener une étoile tombée du côté du Pays des Fées, franchit la frontière et pénètre ce nouveau pays ?


Ressenti

Avec tout le bien dit de l'auteur, difficile de ne pas s'attendre à un livre absolument merveilleux. Ce qui marque dès le début, c'est le style de l'auteur, assez particulier, mais qui accroche en tout cas chez moi. L'intrigue semble à première vue banale, une simple histoire d'amour, mais Gaiman en a fait quelque chose de vraiment intéressant.

Très vite, nous ne sommes pas uniquement avec le personnage principal, et d'autres intrigues se préparent à côté. Très sympathique aussi, que ce pays des Fées ressemble un peu à ce qu'on pourrait attendre d'une contrée avec ce nom-là ^^ Le personnage de l'étoile est particulièrement attachant.

Un seul petit bémol, les aventures de notre cher Tristan et de l'étoile pour revenir à bon port ne sont pas très détaillées, alors qu'elles auraient pu être passionnantes à lire, mais non, l'auteur a choisi ici de les évoquer sans détail ^^ En conclusion, un très bon roman de fantasy.

11 mars 2010

L'enjomineur - 1792, de Pierre Bordage


Auteur : Pierre Bordage - Illustrateur : Vincent Madras
Editeur : L'Atalante - Parution : 14/10/2004
Prix : 28€ - ISBN : 9782841722877

Egalement paru en poche chez J'ai Lu

A propos de l'auteur

Rendez-vous sur http://www.noosfere.org/heberg/bordage/sommaire.asp?site=25 pour son site officiel ^^


Quatrième de couverture

«Ta qu'as appris à lire, Milo, te pourrais trouver bérède meu qu'un failli travail de commis.»

Émile ne l'entend pas ainsi ; lui qu'on dit l'enfant d'une fée, élevé par un prêtre ouvert aux idées nouvelles, s'engage comme saisonnier dans une ferme de la plaine de Luçon.


Nous sommes en 1792. Dans le bocage vendéen ulcéré par la Constitution civile du clergé, agité par une aristocratie crispée sur ses privilèges, la révolte couve...


Cornuaud, lui, rentre au pays. Deux ans qu'il s'est embarqué sur un négrier. La Guinée, le Bénin, puis Saint-Domingue. Retour à «la Fosse» auprès d'une pègre nantaise qui s'investit désormais dans le club révolutionnaire Saint-Vincent. Les temps ont changé. Lui aussi, d'ailleurs. Une sorcière vaudoun l'a enjominé pour avoir violé une captive africaine...


À Paris, la rue est en ébullition. Mais derrière les affrontements oeuvre une société secrète, la secte de Mithra, dont les maîtres demeurent dans l'ombre.


Ressenti

En principe, la trilogie de Pierre Bordage est du fantastique historique dans le cas présent. En pratique, le premier volume relève plus du roman historique, mais n'en reste pas moins intéressant. Les personnages sont attachants, et on a très envie de suivre leur progression. Les différentes intrigues se mettent en place petit à petit, et plus on avance dans le récit, plus on a envie de le poursuivre.

Je n'ai malheureusement pas (ou plus) les connaissances nécessaires sur la révolution française, et on peut regretter l'absence d'un petit lexique à la fin du livre (et oui, personnellement, j'ai un peu oublié qui étaient les jacobins, toussa). Par contre, on ne peut que saluer l'immense travail de documentation qu'a du faire ici l'auteur. Le début de la Terreur est très bien relaté, et c'est à la fin de ce premier tome que démarre vraiment une nouvelle intrigue, qui nous conduira à la suite.

Au final, ce premier volet de la trilogie est vraiment très intéressant, mais il faut le prendre plus comme un roman historique, et petit conseil, révisez vos connaissances sur la révolution française si vous ne voulez pas être trop perdus :p